Accès privé

Équipements de protection individuelle

  • Choisir un EPI adapté à la nature du risque, aux caractéristiques du salarié (morphologie) et aux tâches à réaliser (pénibilité, durée, température, etc.) ;
  • associer les utilisateurs aux choix des EPI ;
  • former les opérateurs à leur utilisation ;
  • adapter les rythmes de travail pour prendre en compte les contraintes générées par le port d’EPI ;
  • prendre conseil auprès du médecin du travail pour identifier les EPI adaptés et rechercher des solutions appropriées pour certains salariés (allergiques, porteurs de lunettes, etc.) ;
  • tester l’efficacité des EPI au poste de travail.

Les équipements de protection pour la manipulation des produits phytosanitaires

Suivant le type de produits, des équipements de protection sont nécessaires (se référer à la FDS) :

  • une combinaison, catégorie III, type 4/5/6 ;
  • des gants en nitrile ou néoprène, répondant à la norme EN372 ;
  • un masque et des cartouches de type A2P3 ; veiller à bien respecter les temps d’utilisation des cartouches (ranger la cartouche dans une boite hermétique et noter la date de péremption et les durées d’utilisation afin de ne pas dépasser 20h d’utilisation et 6 mois de stockage cartouche ouverte) ;
  • des lunettes répondant aux normes EN 166-168 ;
  • des bottes.

Le logo « éprouvette » indique que l’équipement (gant, combinaison, bottes) est imperméable aux produits phytosanitaires.

Logo eprouvette
Matériel résistant aux produits chimiques

Logo eprouvette
Matériel ayant une faible résistance aux produits chimiques, résistant aux éclaboussures de produits chimiques

Information sur les protections des voies respiratoires

Filtres pour gaz et vapeurs (Norme NF EN 14387)

Les cartouches des masques sont identifiées par code couleur et une lettre correspondant au type de produits chimiques filtrés :

CouleurTypeProtectionExemple
Marron A Gaz et vapeurs organiques dont le point d’ébullition est >65°C Alcool, acide acétique, white spirit, ether, hexane, toluène, xylene, thiophenol…
Gris B Gaz et vapeurs inorganiques (sauf le monoxyde de carbone CO) Chlore, dioxyde de chlore, fluor, formaldéhyde, phosphine…
Jaune E Dioxyde de soufre (SO2) et autres gaz et vapeurs acides Dioxyde de soufre
Vert K Ammoniac et dérivés organiques aminés Ammoniac, éthylamine, méthylamine…
Rouge + Blanc HgP3 Vapeurs de Mercure Mercure et composés de mercure…
Bleu + Blanc NOP3 Oxydes d’azote
Marron AX Gaz et vapeurs organiques dont le point d’ébullition est < à 65°C Acétone, acétaldéhyde, éther éthylique, méthanol, trichlorométhane…
Violet SX Composés spécifiques désignés par le fabricant

Classes de filtres à gaz et vapeurs (concentration en polluant en parties par million)*

  • Classe 1 : Filtre à faible capacité : concentration < 1000 ppm
  • Classe 2 : Filtre à moyenne capacité : concentration < 5000 ppm
  • Classe 3 : Filtre à forte capacité : concentration < 10 000ppm

Masques respiratoires

Veiller à faire les tests d’étanchéité expliqués dans le guide ED6106 de l’INRS (voir le lien ici)

Filtres pour particules et poussières (Norme NF EN 143)

TypesProtectionsParticules
FFP1 Poussières et/ou aérosols solide ou liquide non toxiques Poussières de Ciment, farine, Carbonate de calcium (craie), Coton, Béton…
FFP2 Poussières et/ou aérosols solide ou liquide dangereux ou irritant, fumées métalliques de soudure avec polluant non cancérogène.
Brouillards d’huile
Bois tendre non traité, Meulage, découpage, Soudage, fraisage, Charbon, Fibre de verre, Fibre minérale, carbonate de nickel, dioxyde de manganèse, Graphite, résine polyester,
FFP3 Poussières très toxiques (amiante, arsenic, cadmium,) plomb, fumées de soudage avec polluant toxique Béryllium, chrome, chaux, agent biologiques, poudre pharmaceutique, bois traité, bois dur (exotique), soude caustique, Quartz, Poussières de verre Silice…

Masques respiratoires

LES PRÉCAUTIONS À PRENDRE POUR L’HABILLAGE ET LE DÉSHABILLAGE

La procédure d’habillage avant le chantier

  • Vérifier que votre EPI vestimentaire ne présente pas de défaut de fabrication et ne souffre d’aucune altération (exemple : déchirure, couture ouverte...) qui conduirait à la perte de ses performances de protection chimique ou de fonctionnement. Vérifier également que la taille de l’EPI vestimentaire est adaptée à votre morphologie.
  • Retirer vos chaussures ou bottes et mettez votre EPI vestimentaire.
  • Passer les bras dans l’EPI vestimentaire et remonter aux 3⁄4 la fermeture à glissière.
  • Remettre vos bottes ou chaussures de sécurité et s’assurer que les jambes de l’EPI vestimentaire les recouvrent.
  • Remonter la fermeture à glissière jusqu’en haut, et, si nécessaire, fixer le rabat de la fermeture selon la notice d’instruction du fabricant.
  • En cas de préparation de la bouillie, remplissage de la cuve ou nettoyage du matériel, enfiler un tablier/ blouse manches longues (type PB3), ou une combinaison type 3 ou 4.
  • Mettre l’appareil de protection respiratoire si nécessaire (consulter l’étiquette du produit).
  • Mettre les protections des yeux et de la face si nécessaire (consulter l’étiquette du produit).
  • Enfiler les gants et s’assurer qu’ils sont recouverts 
(si le poignet de la manche est élastique ou si le gant est court) ou qu’ils recouvrent les manches.    

En fin de chantier : procédure de déshabillage

  • Rincer les bottes ou chaussures de sécurité.
  • Se déshabiller dans un endroit propre.
  • Retirer le tablier/ blouse de protection chimique en prenant soin de ne pas s’exposer (peau ou vêtement de travail) et le rincer.
  • Retirer l’EPI vestimentaire, en le retournant à l’envers sur les bottes, et en prenant soin de ne pas s’exposer (peau ou vêtements « civils »). Dans le cas de vêtements réutilisables, rincer le vêtement selon les instructions du fabricant avant de le ranger à l’abri de la lumière. S’il est usagé, le jeter dans un sac transparent adapté à la collecte des EPI usagés (filière ADIVALOR).
  • Retirer les bottes ou chaussures de sécurité.
  • Rincer les gants, puis les retirer.
  • Se laver les mains et le visage à l’eau et au savon puis se doucher dès que possible.
  • Éliminer les EPI usagés dans les sacs transparents adaptés à la filière de collecte ADIVALOR

PRENDRE SOIN DE SA TENUE DE TRAVAIL

Les EPI souillés sont une source potentielle d’exposition pour l’opérateur, les travailleurs, mais également pour le foyer familial.

Les règles essentielles d’hygiène que nous vous recommandons :

  • Disposer d’une armoire/vestiaire avec séparation des vêtements professionnels/EPI et des vêtements civils.
  • Pour les EPI réutilisables : les laver souvent, et obligatoirement à la moindre souillure.
  • Ne jamais laver les vêtements professionnels avec le linge de la famille : si possible, disposer sur l’exploitation d’un lave-linge dédié.
  • Les renouveler au moindre signe d’usure (déchirure, accroc, décoloration, etc.) Comment éliminer ses EPI usagés en toute sécurité ?
  • Stocker les EPI usagés dans un sac translucide, rangé dans le local phytosanitaire près des produits phytos non utilisables (PPNU).
  • Ces sacs seront déposés chez les distributeurs, partenaires « ECO EPI », lors des collectes de PPNU.